Jeux de rôle - MJC Colmar

Club de Jeux de rôle de la MJC de Colmar.Forum pour s'organiser les séances, parler ensemble des jeux que l'on aimes et que l'on a envie de jouer.
 
AccueilÉvènementsCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionSite Web
Le thème de Noël débarque, souhaitez lui la bienvenue et dites nous ce que vous en pensez Wink dans le sujet concerné !!!
Les Doodles des séances des 24 & 25 novembre (Lien ICI) et des 1er & 2 décembre (Lien ICI) sont en ligne

Partagez | 
 

 Dk Laelith - Toute l'Histoire (résumé 10)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mario
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 15
Date d'inscription : 29/08/2015
Age : 41
Localisation : Colmar

MessageSujet: Dk Laelith - Toute l'Histoire (résumé 10)   Lun 14 Mar - 8:05

Toute l’Histoire

A l’origine

Si l’origine des Lithos est inconnue, on sait que ce peuple de pierre vivait déjà à l’emplacement où se situe aujourd’hui Laelith et fusionnaient avec des créatures biologiques pour interagir. Mais ce peuple avait des ennemis cosmiques, des créatures presque semblables à eux, qui se précipitèrent à bord de météorites pour exterminer les Lithos et transformèrent le plateau en ce qu’il est aujourd’hui. Les Lithos furent dispersés, mais les envahisseurs ne s’en sortaient pas mieux. Privés de leur unité, handicapés par la destruction de leurs liaisons biologiques, les peuples de pierre végétaient dans une conscience ralentie. La ville se reconstruisit autour d’(et avec) eux : les Lithos intégrèrent les murs des bâtiments, les “Pierres du ciell”, moins nombreuses et plus puissantes, furent perdues ou ramassées par des pillards et autres survivants…[Résumé 3]

Thazur

Une de ces pierres, un diamant appelé “Clou du destin” par les légendes, traversa les siècles et se retrouva dans le butin amassé par une tribu orque. Leur chef, Thazur, s’intéressa particulièrement à la pierre, et ne s’aperçut même pas que celle-ci était douée d’une conscience - éveillée - et qu’elle se mit à lui parler. En échange de pouvoir accrus, elle doua Thazur d’une volonté particulière, jusqu’à transformer l’orc, faible d’esprit, en pion. Thazur se mit à s’intéresser à Laelith, la cité bâtie sur les ruines du royaume des Lithos…

Lana

Lana Val est une Aasimar, une créature de lignage céleste, immortelle, insensible aux maladie et douée d’une grande volonté. S’étant mise très tôt au service des dieux protecteurs, son initiation la mena à Laelith, entrant dans la garde du temple du Poisson d’Argent, sans rompre ses liens avec un prêtre qui compta beaucoup pour elle, Valdenath, devenu entre temps grand prêtre du Temple du Crâne.
Dans le cadre de la sécurité, elle découvrit au fond des coffres du temple, une pierre particulière qui se mit à la fasciner : le Miroir de Vie était une des Pierres du Ciel. Endormie, rêvant du monde alentour, la Pierre développa un lien particulier avec Lana. Celle-ci demanda à pouvoir l’étudier, et de cette étude, Lana tira de nombreux apprentissages, et développa ses pouvoirs. Petit à petit, elle grimpa dans la hiérarchie du Temple jusqu’à devenir garde du corps personnel du Grand Prêtre. Elle dirigeait une petite poignée de guerriers d’exception, appelés à intervenir dans les situations de crise.

La Guerre Civile

[Résumé 3] Celle-ci intervint quand le Roi-Dieu Teaphanerys XIV annonça sont Ultime Quintessence, autrement dit la fin de son règne. Les espions de Thazur apprirent la nouvelle et le Clou du Destin sût que le moment était venu d’agir. Il fallait prendre Laelith, pour anéantir par la suite tous les survivants Lithos disséminé dans la Cité. Thazur rencontra Valdenath, et jouant sur la frustration autour du rôle du Temple du Crâne (le Temple était relégué aux seconds rôles) tout en usant de ses pouvoirs, Thazur amena Valdenath à le soutenir.
Les autres Temples parèrent le coup en nommant à leur tour un candidat qu’ils pouvaient contrôler, Ademar, un chef mercenaire peu ambitieux qui s’était illustré dans les guerres des provinces.
Thazur pouvait compter sur les peuples “déchus”, relégués dans les sous-terrains gigantesques de la Cité, et sur les hommes du Crâne. Ademar se partageait les forces des autres Temples, mais ne disposait pas de la puissance du “Clou du Destin”, qui accordait de nombreux pouvoirs à son héraut. La bataille fut rude, et Lana dut faire appel à toute la puissance du “Miroir de Vie” pour parvenir à endiguer la puissance de Thazur et des siens.

La bataille finale

Quand un groupe d’aventuriers à la solde de Thazur parvint à désactiver les protections magiques de Lana, les hordes de créatures souterraines purent à nouveau déferler sur la ville, menées par leur général. Lana se trouvait au premier rang des défenseurs, mais la victoire vint d’alliés inattendus : la place des Sept Royaumes a été pavée en utilisant de nombreuses pierres de l’ancien Temple, et la plupart de ces pierres étaient des morceaux de Lithos. Percevant la proximité d’un de leurs ennemis (le Clou du Destin), leur conscience fut évéillée et les Lithos décidèrent de se jeter dans la bataille en faisant s’effondrer la place, pour noyer Thazur et les siens sous des tonnes de pierres.
Le Clou du Destin, enchâssé dans le marteau de guerre de Thazur, fut ramassé dans le désordre qui suivit la bataille par un jeune prêtre du crâne, Yscath Lumoth.

Quinze années de pause

Thazur mourut enseveli dans les profondeurs de Laelith, mais son esprit survécut. La volonté qui animait l’orc, renforcée par des années de proximité avec le Clou du Destin, lui permit de survivre, entouré des Lithos. Progressivement, son âme grignota les Lithos, entra dans leur conscience collective comme une tumeur se propage dans un corps. Le processus fut lent, mais inexorable.
Lana changea de personnalité : d’obéissante, elle devint indépendante, ne trouvant dans la cité qu’un allié au tempérament jumeau : Lamb, premier Fouineur, juge de ce qui est juste pour Laelith, ne rendant des comptes que symboliquement au Roi-Dieu. Ensemble, ils passèrent quinze années à assurer le contrôle et la sécurité de la cité.
Yscath déscella le Clou du Destin. Celui-ci, secoué par la défaite, était retombé partiellement en léthargie. Le jeune prêtre se mit à étudier la pierre, à la recherche de ses pouvoirs, sans se rendre compte qu’il se trouvait progressivement sous le joug des rêves de morts et de vengeance de la Pierre. Au Lazaret où le jeune prêtre cherchait la tranquillité de l’étude, de drôles de choses commencèrent à se produire…

Drucan et la redécouverte de Thazur

Valdenath avait plusieurs élèves avant sa disparition. Parmi eux, Drucan. Ayant assisté aux événements de la guerre civile, Drucan a compris que le Clou du Destin possédait un pouvoir particulier. Plus encore, il a découvert dans les notes de Valdenath la parenté entre cette pierre et deux autres : le Brasilliants, sauvegardé par le Temple de l’Oiseau de Feu et le Miroir de Vie, la pierre bien connue de Lana Val.
Frustré à son tour du rôle marginal laissé au temple du Crâne, il se mit à rêver de restaurer la puissance du Temple en accomplissant le désir de Valdenath…En lisant les notes que le grand-prêtre a laissé, il a acquis la certitude que quelqu’un d’aussi puissant que Thazur n’a pas pu mourir. Il a entamé les recherches historiques pour retrouver au moins son corps. Ces recherches l’ont amené à penser que le lieu où Thazur a été enterré se situait près d’un pont souterrain du cloaque. Drucan a alors entrepris un faux procès pour canibalisme pour priver le pont de sa lumière et lui permettre plus facilement d’abriter les travaux d’excavation nécessaires pour découvrir la tombe de Thazur, ce qu’il parvint à faire récemment, libérant du même coup les statuantes prisonnières de la caverne où gisait Thazur (voir plus loin).

L’arrivée des six

[Résumé 1] Parmi les pouvoirs incontrôlables que Lana tirait de sa Pierre, il y avait les visions d’avenir, des scènes aperçues dans les rêves, qui se révélèrent toujours vraies. Ayant eu une vision de sa présence sur un bateau (L’Anabelle), elle se porta volontaire pour diriger une escouade d’intervention dans une des Six Provinces. Quand au retour, elle constata que six individus très étranges, aperçus dans ses rêves à de multiples reprises, étaient également passagers, elle sut que le moment de l’action était arrivé : depuis des semaines elle gagnait progressivement l’intuition que la cité était en danger et que les Six allaient jouer un rôle dans l’histoire, bien malgré eux. Les ayant évalué comme étant inoffensifs et assez peu expérimentés, elle se douta bien que leur rôle serait davantage “catalyseur” qu’acteur. Et quand elle eut la vision du navire faisant naufrage, elle sut qu’elle avait pour rôle de les protéger de la noyade.

Les statuantes

Dans ses visions, elle a pu voir à plusieurs reprises des créatures de pierre dont les yeux se coloraient de nuances élémentaires. A chaque fois, ces créatures affrontaient les Six ou elle-même. A chaque fois, la créature fut défaite. Quand une des statuantes s’attaqua au navire, elle sut que l’heure du combat était arrivé. Grâce au pouvoir de la pierre, elle détruisit la Statuante et plaça les Six dans une sphère de stase. Durant le combat, cependant, Lana fut sérieusement blessée. Ayant éliminé une statuante, elle projeta la sphère de Stase vers le rivage tout en restant elle-même dans l’épave du navire, au fond de l’eau, pour se remettre de ses blessures.

Le réveil de Thazur

La conscience de Thazur avait réussi à infester la pierre, absorbant les Lithos qui s’étaient sacrifiés pour anéantir l’Orc. Ceux-ci, dans une tentative dérisoire pour freiner le réveil de Thazur, se séparèrent de lui, arrachant à la Conscience de Thazur des bouts de lui pour les enfermer dans des créatures de pierre. A chaque fois que la force de Thazur devenait trop forte, une statuante était créée pour l’affaiblir. Ces créatures étaient toutes Thazur, sans être lui dans son intégralité. Morcelé, Thazur restait faible, mais les Statuantes devinrent ses soldats. Les Lithos devenaient de plus en plus faibles en raison de la dépense magique nécessaire. Mais les Statuantes étaient immortelles comme la pierre, et les tentatives de Thazur pour les envoyer à la mort, dans l’espoir de voir sa puissance restaurée restèrent sans effet. Jusqu’à ce que Drucan lui parle des Pierres du Ciel : ennemies des Lithos, les Pierres pouvaient se détruire mutuellement. Mais les Pierres du Ciel ne pouvaient opérer qu’en présence d’un être vivant pour les manier.
Thazur sut désormais comment retrouver son pouvoir : envoyer les Statuantes affronter des humains porteurs d’une Pierre du Ciel. A chaque fois qu’une statuante était détruite, le pouvoir de Thazur augmentait.
Mais deux choses s’opposaient à ses plans : les Pierres du Ciell étaient presque toutes inertes, à l’abri du contact biologique, perdues ou oubliées. Il fallait ramener les Pierres du Ciel entre les mains d’êtres vivants !

Le vol du Brasilliant

Drucan organisa donc le vol du Brasilliant. En engageant la Langue Coupée. Mais aussi en faisant courir le bruit que le Rubis pourrait être acheté très cher. Manouk, un receleur bien connu de la Chaussée du Lac, entendit la rumeur. Drucan demanda aussi à certains de ses initiés de trouver un moyen de savoir, en avance, la date de l’Aquethanae, le meilleur moment pour voler le Brasilliant.
Manouk profita de l’arrivée opportune des Six dans les mailles de son filet pour leur demander de voler le Brasilliant. [Résumé 2] Le hasard voulu que Korg, un des Six, fut enlevé par les initiés désireux de sacrifier un étranger pour une divination. Et ceci amena Korg à rencontrer Drucan pour la première fois.

L’envoyé des Lithos

Quand les Six plongèrent dans le quartier du Châtiment, ils furent plus proche que jamais des Lithos. Ceux-ci avaient déjà tendu leurs filets, créant dans la réalité un homme du passé : Entluï Bokaz. A travers lui, les Lithos attirèrent les Six et les plongèrent dans une revisitation du passé, leur donnant les moyens de comprendre d’où venait le danger. Malheureusement, les Lithos n’étaient plus assez puissants pour envoyer des explications claires, et les Six ne purent que revivre certaines scènes du passé.

L’Aquethanae

[Résumé 4] Lorsque les Six se réveillèrent, les événements se précipitèrent. L’Aquethanae était arrivée. Les Six accomplirent leur mission, mais ce faisant, éliminèrent des concurrents de la Langue Coupée. Ils accomplirent également un acte imprévu : la libération de Valdenath du Crâne, retenu pour ses crimes dans le Fort du Vaisseau de Pierre depuis quinze ans.
Drucan fut heureux que le Brasilliant ait été volé, et encore plus de ne pas s’être impliqué personnellement auprès de Manouk : si la Langue Coupée avait appris que ses membres étaient morts parce que plusieurs équipes avaient été envoyées par le même commanditaire, le danger aurait été réel pour lui.
Mais durant la fuite, les Six furent à nouveau précipité dans le lac, et tombèrent non loin de l’épave de l’Anabelle. Lana dut les sauver une deuxième fois, en puisant dans la puissance magique de la pierre. Ce faisant, elle obtint ce que vingt années d’utilisation modérée n’avaient pu obtenir : le réveil du Miroir de Vie. La Pierre, constatant son environnement mortifère, actionna ses défenses, projeta les Porteurs potentiels vers le Rivage et disparut, absorbée dans l’esprit de son Porteur traditionnel. La fusion des deux esprits plongea Lana dans un coma profond. La pierre se retrouvait prisonnière de l’esprit de son hôte.
Sachant le Brasilliant volé, Drucan alla prévenir Thazur qu’un nouveau Porteur était en ville. Celui-ci dépêcha une Statuante, mais à la suite de perturbations magiques, ne parvint pas à se faire détruire par le porteur, mais par d’autres source. Autant dire que la statuante fut indemne.

Le Clou du Destin

La vision du passé que les Lithos ont accordé aux Six a mis ceux-ci sur la piste d’une autre Pierre perdue : le Clou du Destin, emporté dans le Lazaret par Yscath Lumoth. Effet imprévu et indésirable : tant que la Pierre restait cachée, Thazur ne pouvait pas envoyer des statuante se faire détruire. D’autant plus que Thazur et le Clou avaient établi un lien particulier : si le Clou revenait entre les mains de Thazur, son pouvoir s’en trouverait accru…
[Résumé 5] Au Lazaret, l’influence du Clou du Destin n’avait jamais cessé : son rêve délirant de pouvoir avait déjà atteint Yscath, qui mena des expériences horribles sur ses patients. Mais à travers l’hypnose, le prêtre avait également transmis ses obsessions à son successeur, qui lui-même a hypnotisé son successeur… Depuis quinze ans, les tueurs se relaient, inconscients de leurs actes. Le Clou était comme une malédiction pour le Lazaret.
Aussi, quand les Six parvinrent par chance à retrouver la Pierre, ils délivrèrent l’hôpital de ses fantômes… A moins que…[Résumé 6]
Aussitôt prévenu, Thazur envoya une Statuante se faire détruire par le Porteur. Une nouvelle partie de l’âme de Thazur revint vers son propriétaire, accentuant à nouveau sa puissance.

La Langue Coupée

[Résumé 7] Quand les Six allèrent trouver la Langue Coupée pour leur proposer le Brasilliant, la guilde des voleurs n’en revenait pas : non seulement leur première mission était contre toute attente une réussite, mais en plus, leur commanditaire, Drucan, leur avait confié une autre mission, sans prendre mal l’échec apparent de la première : Lana Val étant de retour en ville, mais inacessible en raison de son coma, Drucan souhaitait profiter du service de luxe de la Guilde : la faculté, grâce à une potion, de pénétrer dans la conscience d’une personne endormie pour lui dérober ses secrets.
Hélas, Jorik, un membre de la Guilde, craignant que celle-ci ne soit compromise par son échec au niveau du Brasilliant, décida que c’était le moment de trahir. Il força l’alchimiste aveugle de la Guilde à lui révéler la recette de la potion, l’assassina, et chercha à s’enfuir. Mais la Guilde le rattrapa et le tua, mais fut forcé de laisser là le cadavre car des gardes débarquèrent. Avec les résidus de papier pelure trouvés dans le laboratoire d’alchimiste, Dürden Drikhoten, un des responsables de la guilde, comprit que le voleur avait emporté la recette.
Quand les Six se proposèrent de rejoindre la Guilde, Dürden en profita pour leur imposer une épreuve : récupérer le cadavre du traître pour retrouver la potion.

La conscience de Lana

[Résumés 8-9] A l’aide de la potion, les Six furent conviés à pénétrer dans les pensées de Lana Val pour rechercher une information précise : où se trouve la pierre. Problème : Lana elle-même n’en a pas la moindre idée. Le voyage à l’intérieur de la conscience de Lana ne fut donc pas de tout repos, même lorsque Drucan lui-même rejoint les Six, désormais persuadé que la chance lui sourit à tous les niveaux et que le réveil de Thazur est inéluctable. N’avait-il pas déjà en sa possession deux des pierres, une troisième étant à portée ?
Se méfiant cependant des motivations profondes des Six, il s’arrangea pour qu’ils soient ligotés durant leur sommeil, pour ne pas représenter une gêne pour la phase finale du plan et lui permettre de s’enfuir plus rapidement vers Thazur.

L’affrontement

En réveillant Lana de son coma, les Six n’ont pas seulement ramené la Pierre vers le monde matériel,: ils ont aussi permis à Lana Val de retrouver quelques forces. Assez pour venir délivrer les Six des sbires de la Langue Coupée. Mais le reste est désormais affaire de héros en meilleure forme qu’elle.
Avec l’aide de Lamb, les Six remontent la piste de Thazur : sachant maintenant que Drucan est l’allié de l’Usurpateur, les archives permettent de faire remonter cette vieille histoire de pont condamné dans le Cloaque. Avec Lana pour guide, les Six s’enfoncent dans les profondeurs de la Terre et découvrent la caverne de Thazur.
A peine ont-ils mis le pied dans la caverne que la dernière statuante, attendant aux côtés de Drucan rapidement éliminé par Korg, se jette sur le porteur de la pierre pour obtenir sa destruction. Dans le même temps, un tremblement de terre vient boucher l’unique sortie de la caverne, et pour cause : Thazur se réveille !

Règlements de comptes dans l’obscurité

Devenue une gigantesque statue de pierre de dix mètres s’extirpant de la paroi, tirant son énergie du Brasilliant et du Clou du Destin enchâssé dans ses orbites, Thazur, désormais complet par la destruction de la dernière statuante, cherche à éliminer ses adversaires dans un combat dantesque.
Au pire moment, Xzaris se retourne contre ses compagnons, et pire encore : Korg, entrant en contact avec le Clou du Destin au moment où il l’éjecte de l’orbite du monstre, voit s’activer un ordre hypnotique implanté au Lazaret : l’ordre de tuer ses compagnons. Le combat faire rage, et Lana, cherchant à utiliser la puissance de sa pierre, se heurte à des grosses difficultés. Heureusement, un allié inattendu, qui suivait le groupe de loin, utilise ses sorts pour traverser la paroi rocheuse : Valdenath du Crâne, libéré par les Six, désirant contrer la malédiction de Thazur dont il est involontairement à l’origine, apporte une aide magique en annulant la force mentale de Thazur et en libérant Korg de son influence. XCH, quand à lui, découvre que la salle est recouverte de morceaux de Lithos qui ne demandent qu’à aider, et les lance vers leur ennemi pour abattre la statue démoniaque.
A ce moment, Estranor parvient à déchausser le Brasilliant, ce qui prive la statue de ses forces. Les deux Pierres du Ciel gisent au sol, au milieu des Lithos, qui - enfin - peuvent attaquer de front leurs ennemis séculaires. La rencontre des deux familles de pierres libère une énergie dévastatrice qui faire exploser la caverne…

Un soir, à la taverne du troll qui ronfle…

Dellebert qui somnolait depuis quelques minutes sur sa cinquième bière se réveilla brusquement, comme saisi d’une grande urgence. Il se tourna vers Hennebert qui essayait, à côté de lui, de sortir avec son ongle un bout de viande coincé entre les planches de la table.
“Hé ! Au fait, l’histoire que tu nous a commencé la semaine dernière, là, au sujet des six…”
“Ouais ?”, grommela Hennebert, visiblement pas tout à fait synchronisé avec les idées de son compagnon de beuverie…
“Ben, alors, ils sont devenus quoi au juste ?
Hennebert réfléchit un moment, essentiellement pour comprendre de quoi parlait Dellebert. Tébert, affalé au bas de son tabouret, ne pouvait lui être d’autre secours. Comprenant enfin sur quoi portait la conversation, il prit une inspiration, plissa les yeux et retrouva sa voix lente et distincte de conteur.
“Eh bien, tu te souviens du tremblement de terre qui a secoué la ville, quelques jours après qu’on les ait vu pour la première fois ? C’était eux, qui combattaient le vilain Thazur et qui sauvèrent la cité. Depuis, on ne les a pas revu… mais il se raconte que lorsque la ville aura à nouveau besoin de leur aide, ils réapparaîtront et sortiront des ténèbres pour la sauver à nouveau…”
Un silence de plomb accueilli cette conclusion…
“Mais… “, reprit Dellebert avec la circonspection de quelqu’un qui sait qu’il va dire quelque chose de dangereux, “... en fait, y’a pas grand monde qui les a vu, en fait. On est sûr qu’il y a effectivement eu un danger et qu’ils l’ont éliminé ?”
Hennebert, trop fatigué pour se mettre en colère lança d’un air fatigué avant de revenir au relief de repas coincé dans la table :
“oh, tu sais, moi, cette histoire, je la tiens d’un gnome qui la raconte parfois, dans les tavernes. Un petit type tout vieux, qui a la larme facile à chaque fois qu’il raconte cette histoire. Après, c’était une chouette histoire, non ?”
En tous cas, tous trois continuèrent encore de nombreuses années à écluser des bières sous le regard stupide du troll-barman.

Inspirations

Je voudrais finir ce résumé et cette campagne en essayant de rendre à César ce qui appartient à César, du moins dans les éléments dont j’arrive à retrouver la filiation : l’inspiration est quelque chose de diffus, alimenté par les lectures et les autres médias, sans qu’il soit toujours possible de se rappeler ce qui vient d’où…
Laelith est décrit dans deux Hors-Série du magazine Casus Belli : "Laelith" (1991) et “Laelith - 20 ans après” (2000). L’histoire de la Guerre Civile est décrite dans le second, mais j’en fais une réécriture très personnelle. Les Lithos existent dans le background, mais les Pierres du Ciel sont une invention. L’ensemble des lieux décrits figurent dans ces deux suppléments précieux.
De nombreuses situations et points de départs de scénario viennent également de ces suppléments, qui fourmillent d’accroches de scénarios. L’hypnose au Lazaret, le “sonneil à rêver”, et quelques autres éléments intégrés dans l’intrigue viennent des auteurs de ces suppléments très riches.
Lamb n’est normalement pas un gnome : c’est l’influence des livres de Mathieu Gaborit (Les Crépusculaires, Abyme) qui m’a fait prendre cette décision saugrenue mais plaisante. Le Premier Fouineur, dans mon esprit, est comme le “M” de James Bond : un rôle commun, mais pas forcément le même acteur.
Lana Val est probablement une créature issue d’un Final Fantasy, dans l’image que je m’en faisait. Mystérieuse, torturée, puissante (en théorie, sauf fumbles…), elle m’évoque un peu la Lightning de FFXIII.
Le Thazur de Pierre vient plutôt de l’imaginaire d’un “Devil May Cry” : monstre gigantesque aux points faibles à découvrir, je l’ai imaginé comme une créature de jeu vidéo.
L’épisode “dans les rêves de Lana” est directement inspirée d’un jeu de rôle marquant : “la méthode du Docteur Chestel”, où les joueurs doivent “soigner” des malades en rentrant dans leur univers mental. Chestel étant lui-même inspiré par Philip K. Dick et en particulier son roman “L’oeil dans le ciel”.
Enfin, impossible de passer sous silence l’influence globale de Terry Prattchett et de son Disque-Monde sur les situations légères et absurdes qui ont parsemé la campagne.

Merci à tous les joueurs pour cette campagne bien sympathique, en grande partie improvisée suite aux actions pas toujours prévisibles de chacun d’entre eux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mamar68.wordpress.com
Pascal Rivière
Niveau 1
Niveau 1
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 31/08/2014
Age : 46

MessageSujet: Re: Dk Laelith - Toute l'Histoire (résumé 10)   Mar 15 Mar - 10:49

Putain de fumble...... Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mario
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 15
Date d'inscription : 29/08/2015
Age : 41
Localisation : Colmar

MessageSujet: Re: Dk Laelith - Toute l'Histoire (résumé 10)   Mar 15 Mar - 20:33

Oops, j'ai oublié l'inspiration la plus évidente : les Pierres du Ciel sont une référence immédiates aux "Infinity Stones" de l'univers Marvel . Et le Clou du Destin enchâssé dans le marteau à deux mains de Thazur est une exacte copie, hormis pour la couleur, de la gemme du pouvoir dans l'arme de Ronan l'accusateur dans "les gardiens de la galaxie".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mamar68.wordpress.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dk Laelith - Toute l'Histoire (résumé 10)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dk Laelith - Toute l'Histoire (résumé 10)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» soo min + la bouffe = toute une histoire.
» Mr le pandore toute une histoire
» Les Vocaloids, c'est toute une histoire.
» Tuto pour mieux comprendre la saga Metal Gear Solid
» [Univers] BIONICLE : L'histoire est-elle importante pour vous ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeux de rôle - MJC Colmar :: DK système-
Sauter vers: